Connexion

Maserati Gransport phase 2 de fin 2006


SON HISTOIRE

En 2005, Maserati présente une version modifiée, la « V8 Gransport », mise au point en soufflerie et disposant d'un moteur dont la puissance a été augmentée de 10 ch par rapport à la 4200, sans en modifier la cylindrée. La Gransport sera lancée au salon automobile de Genève.
Elle dispose du moteur V8 4,2 du Coupé développant 400 ch. Par rapport au « Coupé » elle présente quelques modifications esthétiques et mécaniques. À l'extérieur, on note une calandre chromée plus large en nid d'abeilles, de nouvelles jantes semblables à celles des voitures de compétition, de nouveaux échappements et la palette de couleurs a été élargie. Sur le plan mécanique, on note la modification du sixième rapport de la boîte robotisée, le « Cambiocorsa » seul disponible, allongé pour mieux exploiter le couple moteur. La vitesse maxi de la Gransport atteint maintenant 290km/h


LE MODELE ESSAYÉ

Une belle Maserati coupé 4200 Gransport phase 2 de fin 2006, 51681 kms à l'achat, origine Italienne.
Moteur 4200cc V8 à 90° de base Ferrari. 421ch à 7000 tours lors du test (400 d'origine) pour 470nm. 33cv fiscaux.
Boite séquentielle robotisée simple embrayage 6 rapports, palettes au volant, échappement d'origine à clapets.
Propulsion, moteur avant, 1590 kilos.

Coût d'occasion : 33500€ en 2013 lors de son achat.


ESTHETIQUE

Elle a un aspect général arrondi et élancé, assez basse puisque son toit culmine à 1.295m. Elle parait assez large mais sans exagérer, elle fait 1.82m de largeur pour 4.52m de longueur. La couleur de celle-ci est un noir carbone (nero carbonio), couleur qui fait scintiller des paillettes dorées dans la peinture, quand elle est en plein soleil. Du plus bel effet. Au milieu de la calandre se trouve le fameux trident. Les jantes 19 pouces spécifiques lui vont à ravir, elles sont bien calées dans le passage de roues, on passe difficilement une main entre le pneu et l'aile. Elles sont bien alignées au rebord des ailes légèrement bombées. Cette voiture n'a pas un coup carrosserie ni rayure, comme j'aime !
L'intérieur est bi-ton, des sièges au tableau de bord, cuir rouge cartier / tissus impérial blanc, somptueux.
Les sièges semi baquets maintiennent très très bien, la position de conduite est plutôt basse avec un léger aperçu du long capot.
Pas d'écran central gps sur les versions Gransport, comparé aux 4200, juste un poste ... qui peut aussi faire office de mauvais gps sans écran si on a l'option. Le volant carbone est sublime, la console carbone, le tunnel central sous le frein à main manuel, également en carbone.
La clim est basique, l'équipement très succinct quand on ne prend pas toutes les options qui coûtent chacune, un bras, une jambe ou un oeil au choix :). La place à l'arrière est très correcte, comme une berline classique et les sièges assez creusés et bas peuvent accueillir une personne de 1.85m sans problème. Ce qui pénalise par contre le coffre, qui est ridicule (2 sacs de golf et c'est terminé). Personnellement ça ne me dérange pas, nous avons même fait le tour de France avec notre bébé de 2 mois, poussette pliante et tout dans le coffre + des choses derrière le conducteur !. Quand on est amoureux du modèle ... on s'arrange :)

SENSATIONS AU VOLANT

Votre cuir chevelu vibre au démarrage de la bête ! Aaaaah le son du V8, bien sourd, bien grave et musical quand on monte le régime moteur.
Sur mon modèle à l'achat, qui était d'origine, j'ai trouvé la sonorité trop feutrée.
Ayant eu un échappement Tubi LOUD sur mon Ex Maserati Spyder 4200, j'ai de suite monté l'identique sur la Gransport. Avec du Tubi LOUD version ... la bête se réveille ! Ce n'est pas la même donne. Chaque accélération se transforme en rage de vaincre, on est en guerre permanante contre la route et attention il faut bien tenir son volant car ça pousse !.
En parlant de volant, son cerclage est bien large, son diamètre pas trop grand, la prise en main est top et qu'est ce qu'il est lisse et doux avec ce carbone.
En accélérant, il y a 2 envolées du régime. Jusqu'à 4500 tours, ça tracte facilement. Au delà on sent la puissance qui vous fait décoller comme un avion ! A 7000 tours la puissance est atteinte mais le régime ne faibli pas et peut encore monter sans sourciller jusqu'àu rupteur à presque 7700 tours (8200 pour ma version reprogrammée). Au volant on a l'impression de conduire un véhicule léger vu le couple et la puissance délivrée, mais pourtant il n'en est rien. Cette Maserati Gransport pèse quand même aux alentours de 1590 kilos ! (sans personne dedans)
Dans les virages, il faut doser correctement l'accélération pour ne pas se retrouver les fesses devant !
Une propulsion de ce calibre ne pardonne pas le pilote en herbe.
Par rapport au spyder 4200, si je peux me permettre de comparer une décapotable à un toit rigide ... elle ne bronche pas ! Là où le spyder est mou même en ligne droite, où l'on sent une direction faiblarde. La Gransport se place bien en sortie de courbe, le chassis est bien rigide, la direction bien ferme. Même en virages serrés sur petite route, on peut s'amuser.
Les rapports séquentiels passent assez vite au delà de 5000 tours, un peu moins avant mais ça reste honnorable.
A chaque passage de rapport on prend un petit coup dans le dos, c'est dû à la boite manuelle robotisée, qui n'a rien à voir avec une double embrayage Getrag par exemple. Mais ça me plait, le charme opère. Encore + quand on rétrograde, avec cette sonorité démoniaque à chaque rapport désengagé.

Pour conclure, je suis très satisfait de la sensation de conduite, sportivité, légèreté, envolée des tours, sonorité, chassis bien vivant ... le top, un régal !
Quand a une utilisation au quotidien, ce bolide est pratique c'est certain, mais trop voyant ... c'est donc à vos risques et périls. Je pense au vol, jalousies de parking, rayures.
A mon sens, c'est un véhicule exclusif à utiliser le week-end, pour se faire plaisir.

PERFORMANCES

C'est un véhicule performant c'est certain ! Pour dire, j'ai mesuré le 60/160 à 8.1s, le 80/180 à 8.9s et le 100/200 à 10s.
Performances vraiment bonnes par rapport aux véhicules équivalents sur le marché.
Voici quelques comparaisons pour des 100 à 200 km/h ... certes, eux d'origine :
Ferrari F360 : 10.7'
Ferrari F575 : 9.7'
Ferrari F430 : 8.9'

Les reprises sont excellentes, la vitesse de pointe est de 290 km/h.
La consommation est de 17l en se faisant plaisir de temps en temps, 12l en roulant cool et largement au delà de 20l / 100kms si on conduit sportivement.

COÛT D'ENTRETIEN

C'est ici qu'il faut faire attention.
Si on fait les vidanges soi même en s'appliquant, ça va coûter le prix d'un entretien Renault. Idem pour les pneus, n'importe quel centre auto appliqué fait l'affaire.
Si on fait entretenir chez Maserati, les tarifs sont les suivants :
Vidange, entretien classique : 800 / 1200€
Plus gros entretien : 1800 / 2500€ (sondes lambda, purges freins etc)
Un embrayage à prévoir tous les 30000 kms en moyenne (je pouvais faire 80000 kms pour ma part avec ma conduite) : 2500€
Des pneus : Prix du web multiplié par 2.5 environ soit presque 1800€. (800€ est le prix si vous faites vous).

L'assurance me coûtait 1150€ / an pour une limite de 8000kms avec un bonus à 50% chez Groupama.
Certaines assurances quand on a + de 50 ans peuvent descendre à 800€ / an kilométrage illimité.

MA VIDEO (sonorité moteur)

IMPRESSIONS

LES +
- Sonorité fantastique, surtout avec les Tubistyle.
- Brillance de la carrosserie, peinture soignée, gueule de la voiture.
- Intérieur soigné et recherché avec ce carbone.
- Performances

LES -
- Consommation élevée
- Prix de l'assurance
- Voiture assez repérable
- Fragilité des plastiques qui deviennent collants dépassé 10 ans - GPS nul quand il y en a un (bon on peut utiliser Waze sur son téléphone c'est mieux !)

NOTE GENERALE


Faut t'il acheter cette voiture ?

Actuellement à environ 43000€ sur le marché de l'occasion (2020), elle reste une très bonne GT sportive à 4 places, pratique, puissante ... envoutante. Le prix plaisir / performances vaut largement le coup.
Alors la réponse est OUI, sans hésitation pour un modèle bien entretenu avec un échappement lui délivrant toutes ses vocalises.


Moteur :
17 / 20

Chassis :
15 / 20

Intérieur :
17 / 20

Esthétique :
16 / 20

Sensations au volant :
18 / 20

Résultat :
16.6 / 20

LE TESTEUR

Autokisscool (41 ans) / Achat de la Gransport à 33 ans
Il baigne dans une ambiance GTi depuis qu'il est né et a eu des dizaines de sportives.
Passionné d'automobiles, il est pointilleux sur les détails de chaque modèle.
Il adore optimiser les flux d'air d'admission.
Sa devise : Qui va loin ménage sa monture.

< Retour aux articles   ||   Voir + de photos >